Les bons endroits du web, en 1 coup d'oeil !

Aujourd’hui 22/11/2019, 131774 sites
sont enregistrés sur Coodoeil.fr

 

Les randonnées au Pays Basque

Retour 14 mai 2019
Guide du Routard Pays basque (France, Espagne)

Peu de lieux en France engagent autant à la randonnée que le Pays Basque. De la haute montagne Souletine aux sierras espagnoles, en passant par les chemins côtiers  jusqu’aux  forêts d’Irati ou des Arbailles,  l’encouragement est incessant et les bonheurs des plus variés. Randonner au Pays Basque c’est aller au contact de l’histoire et de la civilisation de tout un peuple, de ses mythes, de ses légendes et de ses traditions.


C’est aussi évidemment  découvrir des sites extraordinaires, un patrimoine très riche, goûter à des paysages majestueux et surtout apprécier une nature que, ni la présence, ni le labeur des hommes, n’ont bouleversée. Les bergers que vous croiserez au cours de vos randonnées vous révéleront mieux que personne l’histoire de leur pays, mais veillez surtout à ne pas déranger les troupeaux, à ne pas effrayer les Pottoks, à ne pas apeurer les nombreuses espèces que vous croiserez.


Les Basques ont su conserver cette richesse unique au fil du temps, pour que nous en jouissions tous aujourd’hui. Le bon randonneur est celui qui respecte l’environnement, les sites et les hommes.



Le Pays Basque est un ensemble de sept provinces (quatre au sud des Pyrénées forment le pays basque sud ou espagnol et trois au nord forment le pays basque nord: Iparralde) unies par la même culture et la même langue : l'Euskara.



La côte et les montagnes sont les paysages dominants du pays basque. Trois provinces se partagent la côte basque : le Labourd côté français et le Guipúzcoa et la Biscaye côté espagnol. La région est très marquée par l'influence maritime et Bilbao et Bayonne en sont les deux villes rayonnantes. La côte basque commence au sud de l'Adour avec des plages de sables fins qui correspondent au prolongement de la côte landaise. À Anglet, à la chambre d'Amour, les longues plages se terminent et laissent la place à des falaises de 30 à 50 m de hauteur et à des petites plages enfoncées dans des criques. Cette formation rocheuse provient du massif pyrénéen qui rencontre le golfe de Gascogne au niveau de la frontière franco-espagnole. On observe une différence nette entre la côte basque française et la "costa vasca" (côte basque espagnole).


Le Pays basque à pied La montagne domine tout le reste du territoire basque avec des hauteurs dépassant 400 m sur plus de la moitié du pays. Ce sont les Pyrénées qui sont dans le centre du Pays basque et coupent ce dernier en deux formant la frontière entre la France et l'Espagne. Le point culminant des Pyrénées basques est le pic d'Orhy à 2 017 m. À l'est, les Pyrénées sont hautes et parsemées de forêt et de pâturages d'altitude avec des vallées assez profondes. À l'ouest, la chaîne Pyrénéenne est plus calme et forme des plateaux herbeux et des sommets arrondis jusqu'à l'Océan. Au nord du massif, en Iparralde, les collines vertes dominent jusqu'à l'Adour.


On y trouve des prairies, des bois et des champs cultivés de maïs. Au dessus de l'Adour se forme une plaine alluviale marécageuse appelée les barthes. Au sud de la chaîne axiale, en Navarre , les Pyrénées sont présentes tout le long de la frontière et se prolongent jusqu'à la côte basque espagnole avec des vallées plus vertes et moins étroites. À l'ouest,dans la communauté autonome basque, on trouve la cordillère Cantabrique qui se prolonge vers Bilbao.


Elle est formée d'une succession de sierras : la sierra d'Aralar, la sierra d'Urbasa et la sierra d'Andia. Enfin, vers l'Èbre, les plateaux disparaissent au profit d'une grande vallée.



La marche à pied, en tant que sport, existe depuis bien longtemps : elle faisait déjà partie de la philosophie du Chinois Lao-tseu. La marche est l'une des pratiques regroupées sous le vocable wei-wu-wei, qui signifie agir-sans-agir...



C'est au XIXe siècle que la randonnée au sens où nous la connaissons apparaît. Elle se différencie de la marche à pied, pratiquée depuis la nuit des temps comme moyen de locomotion, par son aspect récréatif. Un des pères de la randonnée est Horace-Bénédict de Saussure. Il ne s'est pas contenté de vaincre le Mont Blanc mais a également parcouru de nombreuses montagnes. La randonnée pédestre a de plus en plus de succès en France. C'est un loisir facilement accessible et praticable partout. Sa durée est extrêmement variable : promenade, randonnée à la journée, grande randonnée, trekking dans des destinations lointaines. Le degré de préparation et le matériel nécessaire ne sont pas les mêmes en fonction du type, de la durée et de la difficulté.



 

Service d'information au :

et dites "trouver"
Ouvert de 6H à 22H 7j/7


 



L'Ibanteli



La montagne frontière. Le cône de l'Ibanteli émerge de la forêt de Sare entre les cols de Lizarrieta et de Lizuniaga. Malgré son altitude modeste, ses pentes régulières lui donnent fière allure (sa face est offre presque 600m de dénivelée). C'est aussi le meilleur belvédère des environs de La Rhune. Dans ces parages, le "travail de nuit" (la contrebande) s'effectuait régulièrement. On passait, entre autres, de l'alcool, du tabac, du bétail, de l'or et des devises de l'Espagne vers la France et, dans le sens inverse, des bas Nylon, des roulements à billes, des voitures en pièces détachées et des revues porno. Mais, avec le Marché unique européen, l'Ibanteli ne sera plus que la borne d'une frontière inexistante. Si les techniques de chasse traditionnelles vous intéressent, vous pouvez ensuite visiter les palombières d'Etxalar (1h aller-retour depuis le col de Lizarrieta par la D306). Vous verrez les grandes tours de pierre du haut desquelles les rabatteurs lancent des leurres en forme d'autour pour faire plonger les palombes dans de grands filets tendus entre les arbres.



Le Xoldokocana



Biriatou est un petit village adossé à sa montagne, le Xoldokocana. Perché sur un plateau rocheux dominant la vallée de la Bidassoa, il semble avoir la charge de veiller sur la frontière espagnole toute proche. Avec son triptyque église-fronton-mairie, c'est un village basque typique. Le maïs a investi le moindre lopin de terre entre les vieilles maisons et les hôtels tout blancs. Le tourisme a remplacé, comme source de revenus, la contrebande d'autrefois.


La proximité de la côte encourage les promenades-belvédères comme celle que nous vous proposons ici. Au départ du village, quelques chênes têtards aux bras tentaculaires veillent sur le chemin. Plus loin, on traverse des ravins abrupts qui débouchent sur la Bidassoa. On y trouve une végétation très dense et d'un type quasiment méditerranéen. Puis apparaissent les escarpements de grès que l'on retrouve dans toutes les Pyrénées basques. Au sud, se dressent les hauteurs dentelées des Penas de Haya (les Trois Couronnes). La Rhune, elle, s'élève à l'est. L'océan s'étend au nord et à l'ouest. C'est dire si l'itinéraire proposé, fort fréquenté car il suit le GR10 jusqu'au col d'Osin, offre un magnifique panorama.



La Pointe Sainte Anne



Le Guide Rando Pays Basque

Hendaye est un peu la figure de proue des Pyrénées. C'est en effet d'ici que partent le GR10, sentier de grande randonnée, et la HRP, haute route pyrénéenne, qui traversent la chaîne d'ouest en est. On y trouve encore sur la pointe Sainte-Anne, à l'est de la plage, un morceau de littoral qui a échappé au béton.


Site naturel protégé, propriété du Conservatoire du Littoral, le domaine d'Abbadie est un de ces endroits magiques où la montagne vient mourir doucement dans la mer. Ses falaises de calcaire rosé et plissé, où nichent les grands corbeaux, s'arrondissent en de jolies petites criques, face aux célèbres rochers des Deux Jumeaux.


Il n'est pas rare d'y voir des cormorans sécher leurs ailes au soleil. Plus haut, sur la lande balayée par le vent d'ouest, des moutons paissent tranquillement au milieu des ajoncs et des bruyères.


Le château d'Abbadia, déssiné par Viollet-le-Duc, fait penser à un château du Moyen Âge. Propirété de l'Académie des Sciences, il ne se visite que le vendredi après-midi à 15 h, du 1er avril au 1er juillet et du 1er septembre au 31 octobre et sur réservation (renseignez-vous auprès de l'office de tourisme)



C'est Antoine d'Abbadie, scientifique et explorateur, passionné de géographie, d'astronomie et de culture orientale qui le fit construire à partir de 1862. On voit, non loin, les vergers du domaine, conservatoire des anciennes espèces fruitières des Pyrénées atlantiques. On y trouve surtout des variétés de pommiers, dont les fruits étaient destinés à la fabrication du cidre, et des espèces de cerisiers qui faisaient autrefois la fierté d'Itxassou. Des stages de taille et de greffe ainsi que des ventes de plants de ces variétés anciennes y sont organisés. Le domaine d'Abbadie abrite plus de trente espèces d'oiseaux nicheurs aux côtés d'oiseaux migrateurs. La flore y est aussi particulièrement riche. On n'y trouve pas moins de onze espèces d'orchidées et une fleur rare et typique de cette portion du littoral : la marguerite à feuilles grasses.



Hondarribia



A l'embouchure de la Bidassoa, Hondarribia est un joyau admirablement préservé. La ville dessine une bande urbaine colorée adossée au Jaïzkebel et tournée vers la baie de Chingoudy. Le vieux quartier fortifié est acculé à des remparts du XVe siècle, peu à peu rongés par des constructions modernes. La calle Mayor et la calle de Santiago, pavées et pentues, conduisent au centre historique. De hautes maisons peintes, ornées de balcons fleuris en bornent les abords. Le quartier ancien centré autour de la plaza de Armas et du palais gothique est le lieu de convergence, le soir venu, d'une foule énorme. A l'heure de l'apéro, les cafés minuscules débordent de clients. Cette randonnée reprend sur sa premiere partie le parcours de la randonnée de Hendaye au cap Higuer.



Zugarramundi



Une sympathique randonnée pour petites et grandes jambes sur un parcours plat dans un paysage bucolique et truffé de grottes, celles de Sare et celles de Zugarramundi. Aller par la route, retour par les chemins.



Pasaia et phare de la Plata



Rien ne laisse deviner qu'à 2km, face à l'océan, les hommes industrieux de cette région ont eu la bonne idée de planter un phare fantasmagorique dans un environnement sauvage, digne des côtes australes, alors que le vaste port de Pasaia bouillonne d'activités : cargos, bateaux de pêche, usines.



Les crètes du Jaïzkibel



De faible altitude, la montagne du Jaïzkibel est cependant spectaculaire car elle offre une vue magnifique, tant sur l'agglomération constituée par les trois ville de Hendaye, Hondarribia et Irun, sur la baie du Figuier, l'océan et à l'est, la vallée fortement urbanisée du Guipuzcoa, entre Irun et San Sebastian.



Artzu Portua



Une randonnée facile et agréable toute l'année, notamment en hiver quand l'océan Atlantique adoucit les températures de la Côte basque. Superbe vue sur cette zone sauvage et, au nord, sur la côte française. Artzu Portua est un étonnant goulet aux rochers arrondis et à l'eau claire.



De Hendaye au Cabo Higuer



De Hendaye au cap Higuer, en passant par plusieurs ports; du vert, rouge et blanc des maisons basques, aux différents bleus de la baie et des cieux; en bateau, à pied, du port de Hendaye au phare du Higuer en surplombant la baie du figuier : un itinéraire frontalier et maritime de grand caractère !


La Concha à San Sebastian



San Sebastian (Donostia en basque) nous offre une immense baie (la Concha), une architecture flamboyante et une animation permanente. Premiere grande ville espagnole en venant de France par l'A63, elle est facilement accessible et permet de se dépayser totalement et de vivre à l'espagnole ... ou plutôt à la basque !



Behorlegi



Une pyramide spectaculaire. De la vallée, le Bélorgi (1265m) paraît inaccessible. Pourtant, des sentiers séculaires et des cols permettent l'accès à ce magnifique sommet qui domine le massif des Arbailles. Un ambiance particulièrement sauvage règne sur cette zone dominé par le Béhorgi.



Le Mendibel



Entre pics et ravins. Attaquer la longue ligne de crête du Mendibel est sans doute la manière la plus sportive d'affronter la montagne d'Irati.



Otsogorrigana



Par delà les pics souletins, cette randonnée toute crête offre un panorama exceptionnel sur une guirlande de sommets dressés aux confins des terres basques. Du sommet de l'Otsogorrigana, face au pic d'Ori, vous découvrirez les immenses pâturages de la haute soule.


 
Les Cromlechs d'Okabe


 
Une nécropole à ciel ouvert. Irati porte les stigmates d'une époque où la montagne vivait. Les cromlechs d'Okabe en sont les poignants témoignages protohistoirques. Voici une randonnée facile et familiale qui se double d'une extraordinnaire leçon d'histoire. Irati n'est pas seulement ce massif forestier, ce dédale de sommets sauvages, d'obscurs et vertigineux précipices. Ici plus de mille ans avant J.-C., des bergers ont organisé leur vies et ont été confrontés aux interrogations métaphysiques. C'est sur le plateau d'Okabe qu'ils ont enterré leurs morts dans une étonnante nécropole.


 
Le Mondarrain


 
La montagne des aigles. Cette randonnée familiale permet d'embrasser sans grande difficulté un panorama remarquable sur la côte et le bassin de Sare. Le nom francisé de Mondarrain provient du basque "mendi arraino" (la montagne des aigles). Cette éminence dont la silhouette familière et débonnaire paraît omniprésente lorsque l'on s'aventure à l'intérieur du pays semble couronnée d'un château. Il ne s'agit que d'une couronne de rochers, mais sur laquelle fut bâtie une redoute romaine dont vous pourrez repérer les vestiges une fois parvenus au sommet (749m).



La Rhune



Premier belvédère des Pyrénées, la Rhune, montagne modeste, domine un des plus vastes horizons maritimes d'Europe. Par une journée limpide, vous pouvez embrasser d'un simple coup d'oeil près de 200km de côte. Depuis les collines de Bilbao jusqu'aux dunes des Landes c'est le golfe de Gascogne qui vient mourir à vos pieds. A l'est, jusqu'au pic du Midi de Bigorre, les vallées et les pics pyrénéens répondent comme un échos rocheux aux vagues de l'Atlantique. Parsemée de maisons blanches, la campagne basque s'étire sur les confins de l'Adour.



Le Pic d'Elaudy



Le pic d'Elaudy et la chapelle Saint Antoine: une montagne pastorale qui n'atteint pas les 1000m, mais résume à elle seule toute l'histoire pastorale du Pays Basque. Une chapelle de couleur blanche qui n'est pas sans évoquer les églises d'Amérique du sud, des montagnes basses tout autour, peu d'habitation en vue et un panorama à couper le soufle.

 


La source de la Nive



Voici une tranquille randonnée champêtre, récompensée par le fabuleux spectacle naturel de l'eau vive. La nive est la rivière du Pays Basque, qu'elle traverse pour se jeter dans les bras de l'Adour à Bayonne. Arbres aux fomres fantaisistes, des houx, des buis et l'arrivée de la riviere sous les rochers.



La chapelle d'Oylarandoy



La discrète sentinelle. Les habitants du pays montent en pèlerinage deux fois par an vers cette chapelle et sur ce sommet qu'ils nomment Oylandoy. C'est un sommet de choix qui offre une vue totale du massif Hauza à 1306m, au Munhoa tout proche à 1021m et plus loin sur le pic d'Anie 2504m, le Jara, le Baïgura et bien sur le vignoble d'Irouleguy.



Le tour de l'Ursuya



L'eau est une richesse naturelle de l'Ursuya. Elle est abondante, elle court partout et ruisselle dès les premières averses. L'imperméabilité à très faible profondeur fait qu'elle est restitué rapidement par les sources. Ur désigne l'eau en basque. C'est un élément naturel auquel sont associées de nombreuses croyances. L'eau de certaines fontaines a des vertus magiques selon certains. Les sources de Cambo sont connues dès le XVIIIe siècle et on leur a attribué des vertus exceptionnelles. Elles ont vu défiler la reine d'Espagne, Napoléon III et Edmond Rostand. Mais devant le succès, les groupes commerciaux ont débarqué. Ils ont canalisés les eaux. Les légendes franchissent mal les robinets et les fées ont déguerpi. Les espaces thermo-ludiques et thérapeutiques ne supportent pas la concurrence ...



Les environs de l'abbaye de Bellocq



Après avoir visité l'Abbaye de Bellocq cette randonnée de 3 heures se déroule en pleine campagne. Les moines de l'abbaye vous accueillent tous les jours de l'année (05.59.29.65.55). Sur demande à l'accueil, vous pouvez visionner des vidéos sur la vie de la communauté et ses activités artisanales (production de fromages de brebis, manufacture de tapis d'art, calligraphies ...). A quelques mètres de là, c'est chez les soeurs bénédictines que vous découvrirez l'art de fabriquer des bougies.



De Guéthary à Hendaye



Aménagé avec l'aide de botanistes et d'urbanistes, le sentier du littoral reliant Bidart à Hendaye a été inauguré en 2005. Pourtant, on pourrait croire qu'il existe depuis toujours. Son empreinte semble appartenir à tous les paysages. Ceux-ci, comme toutes choses, subissent les outrages du temps. Ici le travail a été énorme et il se voit. L'empreinte du paysagiste comme le ciseau du sculpteur, a modelé les formes et l'oeuvre mérite le respect. Parcourir ce chemin nous plonge dans le souvenir des grandes traversées. Tout le long, son parcours flatte les jambes du randonneur et séduit le regard. Longtemps, le sentier musarde sur le fil des falaises avec en toile de fond les Pyrénées qui viennent mourir à Hendaye, au pied des deux jumeaux. La côte basque étire son échine le long du golfe de Biscaye et loin au large, Belhara, la vague légendaire, déroule sa longue houle à l'aplomb de Socoa. Parcourir ce sentier, c'est revisiter l'histoire du Pays basque.C'est aussi une succession de patrimoine bâti remarquable et de petites merveilles cachées dans les replis du paysage comme la colline Sainte-Barbe, les viviers d'Urrugne. L'histoire s'achève en bout de course, aux portes du domaine d'Abbadia.



Bayonne



Ville basque traversée par la Nive et par l'Adour, rurale et estuarienne, Bayonne a longtemps eu un rôle d'importance dans l'histoires de France. Vauban y a planté de nombreux bastions, fossés, casemates.Célèbre pour ses activités maritimes, puis son cacao, son architecture homogène et ses fêtes, Bayonne se visite facilement à pied.



Le phare de Biarritz



Une façon originale de visiter la ville, sans s'éloigner de l'océan, en découvrant l'architecture riche qui compte une douzaine de styles différents.



Le port de Guéthary



Ancien port crée par les Romains, Guéthary est devenue une élégante station balnéaire dans le sillage de Biarritz au XIX siècle. Aujourd'hui, sa cale et son petit port attirent les visiteurs toute l'année, notamment en fin de journée pour assister au coucher de soleil sur l'Atlantique. Guéthary est aussi un formidable spot de surf.

 

Rechercher Pays Basque sur Coodoeil
Source randobasque.com 2009

 
 

 

 


Votre Publicité ici ?

 

L'annuaire Coodoeil vous propose des espaces publicitaires dans ses rubriques pour y afficher une bannière, un logo ou un article contextuel avec lien vers votre site.

 

Contactez-nous....

 





En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.ok