Les bons endroits du web, en 1 coup d'oeil !

Aujourd’hui 15/10/2019, 131906 sites
sont enregistrés sur Coodoeil.fr

 

Comment bien préparer une randonnée ?

Retour 30 mai 2019

Petit guide pour garder les pieds sur terre, partir en randonnée l’esprit léger et revenir prêt à repartir


La randonnée s'imagine seul, à deux, en petit ou grand groupe, pour une journée ou plusieurs jours, préparer une randonnée est indispensable et peut se révéler vital si un imprévu grave survient. C’est aussi un avant-goût du plaisir de la randonnée à venir. Notre premier conseil est de rester dans l'esprit de la randonnée moment de partage et d'échange, il est préférable de partie au minimum à deux.



 

Service d'information au :

et dites "trouver"
Ouvert de 6H à 22H 7j/7


 


La randonnée est et doit rester un plaisir, celui de la découverte et de l’aventure, mais l’évaluation des risques et des nécessités fait aussi partir du programme.

 

Cinq préoccupations à avoir avant le départ pour zéro souci pendant la randonnée.

 

1) Première préoccupation : les randonneurs participants.


L’expérience de chaque randonneur et l’expérience du groupe sont à prendre en compte. Il est important de savoir avant le départ combien d’entre eux ont déjà pratiqué la randonnée, qui a des problèmes de santé (diabète, allergies ou autre). Si le groupe est homogène en compétence et en expérience, si la condition physique de chacun est bonne, si dans le groupe quelqu’un a suffisamment d’expérience pour prendre les choses en main et prendre des décisions en cas de problème, voilà une randonnée qui s’annonce plutôt bien !


2) Deuxième préoccupation : l’itinéraire.

 

Planifier l’itinéraire est indispensable. Pour avoir un aperçu précis de la région, du dénivelé, des temps de marche, des distances, des possibilités de bivouacs, des refuges, des endroits à voir (ou à éviter), n’hésitez à aller sur Internet, procurez-vous un guide, parlez avec d’autres randonneurs ayant déjà suivi ce parcours.

 

Veillez à bien organiser le départ, l’arrivée et les étapes. Souciez-vous du point de départ, à quelle heure partir et où dormir la veille, du point d’arrivée, comment en repartir.

 

Si vous prévoyez de camper, renseignez-vous. Il n’est pas toujours possible de camper n’importe où. Si votre choix porte sur la nuit en refuge, vérifiez que les refuges sont ouverts et disponibles, et pensez à réserver à l’avance et à emporter de l’argent liquide pour payer les nuitées.

 

Prévoyez les étapes sans vous surévaluer, et basez le rythme de la randonnée sur les personnes les plus lentes, surtout s’il y a des enfants ou des randonneurs inexpérimentés. Pour cela, veillez à bien évaluer les dénivelés, les distances, les difficultés spécifiques du parcours, le poids des sacs, les pauses et les repas.

 

N’hésitez pas à prévoir large, c’est une rando, pas un parcours du combattant !


3) Troisième préoccupation : le matériel.

 

Bâtons de Randonnée

Élément crucial de la rando : le sac ! Faites une liste pour ne rien oublier. Parmi les indispensables, il vous faudra une carte, une boussole, une gourde, une lampe (frontale, c’est plus pratique), un couteau à plusieurs fonctions, des jumelles, votre petit (et léger) équipement personnel, des céréales et des fruits secs, vos lunettes de soleil, de la crème solaire, un chapeau ou une casquette, un bon pull, un poncho de pluie ( ceux qui englobent le sac sont très utiles en cas d’averse), une couverture de survie, un petit foulard, une trousse de secours et des pansements.

 

On admet qu’un adulte peut porter environ 20 % de son poids, soit à peu près 10-12 kg pour une femme et 15-16 kg pour un homme. Veillez à répartir la charge pour que le centre de gravité du sac soit le plus près possible du corps et laissez facilement accessibles gourde, vivres, crème solaire, carte et vêtements de protection dans les poches extérieures.

 

Pensez à vérifier l’état, le poids et le fonctionnement du matériel de camping.

 

L’eau et la nourriture sont indispensables mais pas toujours disponibles en rando. Il faut donc tout prévoir à l’avance. Pensez à emporter de quoi purifier l’eau que vous ne trouverez pas toujours potable. Emportez de la nourriture très calorique, pratique à préparer, lyophilisée ou déshydratée, sans nécessité de cuisson longue. Vous pourrez peut-être vous ravitailler en route dans les refuges gardés ou les villages traversés. Et pensez à prévoir des sacs poubelles pour emporter vos déchets.


4) Quatrième préoccupation : les conditions naturelles extérieures.

 

Essayez d’anticiper sur le climat, la météo, la saison, l’environnement en vous renseignant précisément et en prenant toutes les précautions avant le départ. Il est bon de connaître les températures minimales et maximales pendant la saison de la rando, d’anticiper sur les phénomènes météorologiques, les conditions probables d’enneigement, d’ensoleillement, de hauteur des rivières, le vent, la durée du jour, les changements d’altitude, l’état probable des chemins. Essayez de savoir s’il est permis de camper, de bivouaquer, de faire du feu, s’il y a des risques environnementaux particuliers, des zones protégées, des problèmes de sécurité, des risques liés à la flore et la faune de la région traversée.


5) Cinquième préoccupation : prévoir l’imprévisible.

 

Kit de survie d'urgence

Réfléchir à toutes les éventualités, même les plus improbables en apparence, permet de mieux réagir et plus rapidement en cas d’imprévu ou de gros problème.


Mettez-vous en situation et demandez-vous si vous saurez quoi faire si la météo change brutalement (orage, neige, grêle, vent, canicule), si le matériel est défaillant, si quelqu’un se blesse, gravement ou même légèrement, fait un malaise ou souffre d’allergies, d’hypoglycémie, d’hypothermie, d’insolation.


De même, que faire si vous vous perdez, si quelqu’un ne veut ou ne peut plus marcher, si vous n’avez plus d’eau ?


Conclusion

 

Le maître-mot dans la préparation d’une randonnée est : AN-TI-CI-PER. Il vaut mieux prendre deux précautions apparemment inutiles plutôt qu’une seule insuffisante. Pensez à toujours donner le suivi précis de votre parcours à quelqu’un qui pourra alerter les secours et les orienter à votre recherche en cas de besoin. Si possible, prévoyez un plan B avec un itinéraire de secours au cas où vous ayez un problème grave.

 

Planifier une randonnée peut paraître fastidieux, compliqué, voire inutile. Plus vous aurez d’expérience, plus ce sera facile et rapide, et plus vous verrez que c’est indispensable.

 

Rechercher "randonnée" sur Coodoeil
Source balade-rando-pyrenees.com 2017

 


Votre Publicité ici ?

 

L'annuaire Coodoeil vous propose des espaces publicitaires dans ses rubriques pour y afficher une bannière, un logo ou un article contextuel avec lien vers votre site.

 

Contactez-nous....