Les bons endroits du web, en 1 coup d'oeil !

Aujourd’hui 25/11/2020, 122234 sites
sont enregistrés sur Coodoeil.fr

 

Pour tordre le cou aux préjugés anti VTTae

Retour 03 juin 2020

Il y a deux ans, pour mes 60 ans, je me suis offert un VTT à assistance électrique (VTTae), eh oui, tout arrive !

 

Pendant de nombreuses années j´ai pratiqué le VTT classique (sans assistance) mais il faut bien reconnaître que, même de constitution plutôt sportive, on n´a plus les mêmes jambes à cet âge qu´à 30 ou 40 ans...

 

VTTae LapierreCe VTTae me permet désormais de continuer à sillonner les collines et forêts, en pédalant au grand air dans la nature sans pour autant en « baver » dès qu´une côte devient un peu trop raide. Bref à prendre du plaisir et sortir même les jours où je ne suis pas trop motivé et sans VTTae je serais probablement resté chez moi...

 

Mais au cours de ces deux années de pratique, que n´ai-je entendu de remarques désagréables, de réflexions parfois agressives voire injurieuses, comme si la simple vue d´une personne sur un VTTae était une sorte de crime lèse majesté ou d´une insulte, d´un affront aux autres vététistes non pourvus d´assistance électrique...

 

Exemple, un jour en dépassant deux vététistes dans une forte montée, je dis simplement « bonjour » arrivé à leur hauteur et directement j´ai droit à un « regarde comme il frime celui-là »... Bah non, et je répond « pas du tout, j´ai simplement décidé de ne plus en ch... ! »

 

Autre remarque méprisante d´un puriste quand j´ai dit que venais à une sortie avec mon VTTae : « Nan mais on fait du vtt ou pas, c’est quoi ces histoires de vélo électrique ???? » (avec quatre points d´interrogation pour bien signifier la désapprobation que sous-tend la question).

 

Et même en rencontrant des randonneurs alors que nous étions un groupe de trois cyclistes en pleine nature, l´un des marcheurs lance goguenard « Eh, regardez il y en a un qui triche ! », préjugé sans fondement puisque ne peut savoir sur quel mode je roule...

 

De très bons amis avec lesquels j´ai longtemps pratiqué le VTT ont eux aussi eu une réaction négative au début mais ils ont fini par comprendre lorsqu´ils ont testé après que je leur ai expliqué les choses suivantes :

 

1 – Un VTTae ce n´est pas une mobylette, ça n´avance pas tout seul, il faut bien pédaler, l´assistance étant proportionnelle à l´effort physique fourni,


2 - Ce n´est pas parce qu’on dispose d´un système d’assistance électrique sur son vélo qu´on s´en sert tout le temps, cela dépend du challenge personnel qu´on se fixe,


3 - Un VTTae est beaucoup plus lourd qu´un vélo sans assistance donc bien plus difficile si on passe en mode « off »,


4 – En mode « Eco » l´effort à fournir sur un VTTae est équivalent à un VTT « normal » car cela compense simplement le surpoids du vélo (c´est le mode que j´utilise lorsque je suis avec des vététistes non pourvus d´assistance),


5 – La batterie d´un VTTae se vide extrêmement vite si l´on pédale en permanence en mode « tour », « sport » ou pire avec l’assistance maximum « turbo », par conséquent si l´on veut aller loin, il faut bien gérer sa sollicitation.


Bref, pour conclure, ce n´est pas parce que vous rencontrez un vététiste sur un VTTae qu´il faut forcément le considérer comme un horrible imposteur car vous ne savez pas ni quel mode il utilise, ni combien de temps il pédale déjà, ni quel dénivelé et combien de kilomètres il va faire en tout, et surtout ne vous sentez pas offensés c´est totalement ridicule.


Chacun fait comme il veut, comme il peut et à 62 ans j´ai passé l´âge d´avoir à me justifier sur le sujet ! 

 

Jean-Luc Responsable de Publication www.coodoeil.fr juin 2020 ©



 

 


Votre Publicité ici ?

 

L´annuaire Coodoeil vous propose des espaces publicitaires dans ses rubriques pour y afficher une bannière, un logo ou un article contextuel avec lien vers votre site.

 

Contactez-nous....

 





En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.ok