Référencement naturel express et bon jus SEO

Aujourd’hui 27/09/2022, 117655 sites sont enregistrés sur Coodoeil.fr
Annuaire web francophone gratuit et indépendant depuis 2005

Luminothérapie et simulateurs d'aube contre le blues hivernal

Retour 01 décembre 2021

Simulateur d’aube appelé aussi réveil par la lumière

simulateur d'aube

La luminothérapie et les simulateurs d'aube sont des solutions pour éviter la fatigue, la déprime, la dépression saisonnière, le blues hivernal et les troubles du sommeil.

Des études médicales sur le sujet permettent de mieux comprendre le fonctionnement et les bienfaits du simulateur d’aube sur l’organisme.

Le Simulateur d’Aube permet :

- Un réveil en douceur, sans stress, plein d’énergie
- Un endormissement facilité
- La synchronisation de l’horloge biologique
- Un sommeil complet (se sentir plus reposé, plus concentré)
- Un simulateur d’aube pour retrouver un rythme naturel.

Simulateur d'aube ou réveil par la lumière

Le simulateur d’aube, vous permet de retrouver vos rythmes « veille / sommeil », il offre un réveil tout en douceur et évite de subir les sonneries et alarmes stridentes des différents appareils classiques.

Quoi de plus agréable et naturel que de se réveiller par une lumière simulant le lever du jour. Cela permet de se réveiller naturellement toute l’année alors que nos rythmes de vie ne correspondent que très rarement au rythme du coucher et lever du soleil.

Le soir, il facilite l’endormissement par la simulation du coucher du soleil. Il aide naturellement à sortir d’une période d’activité et d’éveil pour entrer progressivement dans le sommeil. Le simulateur d’aube va favoriser un endormissement paisible.

Études médicales sur le simulateur d’aube

Les résultats de recherches médicales sur la simulation d’aube déterminent que la simulation d’aube améliore la qualité du sommeil.

En 2003, une étude, parue au Bulletin BMC Psychiatrie, a pour objet de mesurer l’influence du simulateur d’aube sur la qualité du sommeil. Les chercheurs, Sami Lappämäki, Ybe Meesters, Jari Haukka, Jouko Lönnqvist et Tino Partonen, sont membres de grandes institutions de recherche en Hollande et Finlande.

L’étude se déroule auprès de personnes en bonne santé, pendant 8 semaines. Les sujets sont consécutivement exposés la nuit pendant deux semaines à la simulation d’aube puis deux semaines sans simulation d’aube et ainsi de suite durant les quatre semaines restantes.

Évaluation de la qualité du sommeil

L’évaluation de la qualité du sommeil de ces personnes se fait par leurs réponses à un questionnaire connu pour établir un classement du modèle de sommeil sur une échelle de 14 points.


Il s’agit du questionnaire de Goningue étalonné de cette façon :

- 0 à 2 points : sommeil très satisfaisant et calme.
- 3 à 5 points : sommeil suffisamment bon.
- 6 à 7 points : sommeil perturbé.
- 8 à 14 points : sommeil de très mauvaise qualité.

Les résultats de cette étude sont positifs quand à l’effet de la simulation de l’aube sur la qualité du sommeil. Les effets de la simulation d’aube sont très significatifs au bout de 6 jours et l’amélioration de la qualité du sommeil concerne 35% des participants.

Effets prouvés : Modification de la sécrétion de mélatonine bénéfique pour le sommeil

La mélatonine est considéré comme étant l’hormone du sommeil. Dés 1988, une expérimentation médicale est menée par le Docteur Terman sur la simulation d’aube et ses effets sur la production de mélatonine.

Les sujets de l’expérimentation sont atteints de dépression saisonnière et l’objet de l’étude s’attache à mesurer la sécrétion de mélatonine.

Dans un premier temps, il est montré dans cette étude que la sécrétion de mélatonine diminue lorsque le simulateur d’aube est allumé dans la nuit puis augmente lorsqu’il est éteint.

On peut donc en déduire que la simulation d’aube diminue la production de mélatonine et aide ainsi à sortir du sommeil.

Dans un second temps, l’auteur se penchera sur l’effet de la simulation d’aube vis à vis du type de sommeil des patients atteints de dépression saisonnière.

Il est montré qu’avant l’exposition à la simulation d’aube, la courbe de sécrétion de mélatonine est loin de la courbe normale.

Après 8 jours de simulation d’aube, la courbe de sécrétion de mélatonine de ces patients est pratiquement identique à celle d’une courbe normale.

Les chercheurs ont ainsi démontré que la simulation d’aube avait un effet certain sur la production de mélatonine et par conséquent sur le sommeil de façon quantitatif et qualitatif.

Effets prouvés : Modification de la production de cortisol ayant une action anti-stress.

Le cortisol est une hormone qui gère principalement le stress. La sécrétion de cortisol suit un rythme circadien et atteint un pic vers 6 – 8h00 le matin pour s’éteindre la nuit.

Une étude est menée par Thorn L, Hucklerbridge F, Esgate A, Evans P, Clow A à l’Université de Westminster en Angleterre en 2004.

L’objet de cette expérimentation est de mesurer l’effet du simulateur d’aube sur la production de cortisol et sur l’humeur du matin suite au réveil.

Cette étude est menée sur 22 participants pendant quatre jours, deux jour de réveil sans simulateur d’aube et deux jour de réveil accompagné d’un simulateur d’aube.

Des échantillons de salive sont prélevés sur ces sujets au moment du réveil puis 15, 30 et 45 minutes après.

Cette recherche a démontré que la simulation d’aube a significativement augmenté la production de cortisol durant les 45 minutes après le réveil.

Après 45 minutes, la production de cortisol est quasiment identique avec et sans simulateur d’aube.

Cette étude montre donc que le simulateur d’aube prépare plus tôt l’organisme au réveil par la production de cortisol et diminue ainsi l’effet de stress d’un réveil brutal, non préparé, non progressif. Ceci permet de se lever de meilleure humeur et avec davantage d’énergie.

Le simulateur d’aube au coucher

Le simulateur d'aube pour respecter nos cycles du sommeil car il simule le soir le coucher du soleil. C'est une aide précieuse pour rentrer dans le sommeil.


Simulateur d'aube et phases d'endormissement

Le sommeil est composé de plusieurs phases :


- une phase de sommeil lent de 60 à 75 minutes,
- une phase de sommeil paradoxal de 15 à 20 minutes,
- une phase intermédiaire qui précède le cycle suivant ou le réveil.


Chaque cycle de sommeil dure environ 90 minutes.

Une phase d’éveil calme est néanmoins nécessaire pour rentrer dans le premier cycle de sommeil. Cette phase précède et prépare l’endormissement. Elle est nécessaire et plus ou moins longue. C’est souvent cette phase qui pose problème aux personnes qui n’arrivent pas à trouver le sommeil.

Le simulateur d’aube favorise la phase d’éveil calme.

La simulation du coucher du soleil va favoriser le déroulement de cette phase d’éveil calme afin de permettre à tout un chacun de rentrer plus facilement dans les différents cycles de sommeil.

La baisse progressive de l’intensité lumineuse va favoriser la sécrétion de mélatonine appelée aussi hormone du sommeil ou hormone somnifère.

Lors de cette phase nécessaire d’éveil calme, le sujet présente les signes précurseurs du sommeil tels que les bâillements, les clignements des paupières, inattention à l’environnement. La simulation du coucher du soleil par le simulateur d’aube va favoriser l’arrivée de ces différents signes.

Le simulateur d’aube et les phases de réveil

Principe de fonctionnement : les trois phases de la simulation d’aube.

Deux phases de préparation d’information au cerveau :

Le simulateur d’aube diffuse l’intensité d’une bougie, la lumière traverse la paupière puis le nerf optique pour apporter l’information que le jour se lève à la glande pinéale.

Phase de sortie en douceur du sommeil paradoxal :

Le simulateur d’aube est en intensité modérée lorsque le message atteint la zone centrale du cerveau (hypothalamus). Celui-ci va stopper la production de mélatonine (hormone somnifère) et mettre fin en douceur à la phase de rêve paradoxal. Les fonctions neurovégétatives se mettent en place avec la sécrétion de cortisol (hormone anti stress).

Phase de réveil :

L’intensité du simulateur d’aube est maximale pour permettre de passer à la phase de réveil active sans stress ni fatigue. Vous allez vous réveillez sans effort, naturellement rythmé par ce jour qui se lève devant vous et en vous.

Ces trois phases permettent un réveil en toute quiétude, sans stress pour commencer une journée en pleine forme. Vous pouvez régler le temps de la simulation d’aube sachant qu’il est préférable de le régler entre 45 minutes et 1h30.

 

Trouver "troubles du sommeil" sur Coodoeil

Source simulateur-d-aube.fr 2013

 


Votre Publicité ici ?

 

L'annuaire Coodoeil vous propose des espaces publicitaires dans ses rubriques pour y afficher une bannière, un logo ou un article contextuel avec lien vers votre site.

 

Contactez-nous....